DSCN0954La pirogue a su traverser le temps en gardant toute son authenticité. Originaire des îles Polynésiennes, elle a depuis quelques années traversé les océans pour s’implanter d’abord en Australie, puis aux USA, Afrique du Sud pour aujourd’hui arriver jusqu’à l’Europe. Elle est connue dans les pays anglo-saxons sous le nom d’Outrigger tandis que les français préfèrent conserver le plus traditionnel “Va’a”. En compétition, le règlement stipule que certains matériaux comme le bois doivent être utilisés sur certaines parties du bateau, comme les montants de balanciers.

Les engins portent en général des noms évoquant leur dévotion aux dieux de la mer comme “Rualatu’A”, Dieu de la mer et de l’Océan
Il existe plusieurs formes de pirogues

  • Hawaïennes pour aller dans les vagues : elles sont manœuvrantes, adaptées à une en downwind
  • Tahitiennes pour naviguer dans les eaux calmes des lagons : elles sont utilisées dans la pratique de compétition

Stabilisées par un balancier (AMA) relié par des bras de liaison en bois (IATO), elles sont guidées par un pagayeur-rameur, nommé « Pépérou » qui doit gouverner le bateau sans le freiner.
Au contraire de ce qui se passe en canoë, les rameurs ne pagaient jamais plus de 10 fois du même coté et alternent leur bordage simultanément à un signal donné par le capitaine d’équipe à bord.